Bozzo
Corée du Sud

Ji Yeon Yang

Meteor

  • Mercredi 31 mai 2017  • 19h 30
  • Jeudi 1 juin 2017  • 19h 30
  • Vendredi 2 juin 2017  • 19h 30

    Le Colombier

COMPLET LE 31 MAI  

Solo • 15 min

ENGLISH

“There is Meteor!
The work is about the universe that repeats the cycle of creation and extinction. We, human beings, are part of it. I picked meteoroids and shooting stars as something that I can explain about this phenomenon. I tried to express myself, acknowledging that I am a part of the universe.” Ji Yeon Yang.

Un point lumineux, comme un phare posé au sol. Une forme rampe, puis s'immobilise. Indistincte.
 

On la voit couchée au sol dans une posture étrange, la tête relevée, dans une immobilité absolue, le visage dessinant un ovale parfait. Puis elle ramène très lentement son bras, laisse tomber sa tête dessus, tourne sur elle-même, se protège, ramasse son corps comme un fœtus avant de rouler au sol, tenue constamment par une musique qui lui fait comme un tapis sonore.


Tandis que la lumière basse puis intermittente devient plus crue et plus constante, que la ligne musicale se fait plus harmonique, elle passe de l'horizontalité et du sol à la verticalité et à l'espace, étendant son territoire corporel et spatial. Cela ne se fait pas sans heurt : la jambe tremble, le bras cherche, le visage s'étire comme pour sentir une nouvelle existence poindre, avant de gagner en maîtrise et en vitesse, en aisance et en séduction. Et cela ne dure pas : le mouvement se ralentit de nouveau, revient vers le sol, Ji Yeon Yang se touche le visage comme si elle déposait un masque, la musique se fait répétitive. Elle se déplace encore mais tourne en rond, sur elle-même, est agitée de spasmes et de soubresauts, avant de vaciller.


Ji Yeon Yang propose ainsi une métaphore à la fois précise et synthétique d'une vie : Meteor invite à regarder un corps naître, se développer et mourir. Un corps qui, tel une météorite ou une étoile filante, parcourt un bref instant l'univers et recrée sans cesse le cycle de la création et de l'extinction.

CHORÉGRAPHIE, INTERPRÉTATION : Ji Yeon Yang
COMPOSITEUR : Hyeong Min Kim

Avec le soutien du Centre Culturel Coréen et du Arts Council Korea