© Stanislav Dobak
Canada — Belgique — Allemagne — Israël

Ula Sickle & Daniela Bershan

Extended Play

  • Samedi 11 juin 2016  • 21h
  • Dimanche 12 juin 2016  • 18h 30
  • Lundi 13 juin 2016  • 21h

    La Parole errante

pièce pour 5 interprètes • 75 minutes [première en France]

ENGLISH

 

After Kinshasa Electric, choreographer Ula Sickle and visual artist Daniela Bershan, a.k.a DJ Baba Electronica, delve once more into the medium of Pop. By stripping down to the basic mechanics of how Pop functions, Extended Play proposes a space where the tensions and codes of contemporary culture are both performed and dissected. Extended Play extends the persona of the DJ into other bodies and materials. Using the body, voice and other tools, five performers produce and mix sound, image and movement live. The result is a visual and auditory “album in the making”.

    Après leur première collaboration pour Kinshasa Electric présentée aux Rencontres chorégraphiques en 2014, la chorégraphe Ula Sickle et la plasticienne Daniela Bershan, alias DJ Baba Electronica, créent ensemble Extended Play, premier volet d’un diptyque consacré au pop.

 

    « La danse peut-elle s’inspirer des modes de production de la musique d’aujourd’hui ? Et une chorégraphie peut-elle fonctionner comme un morceau pop déconstruit ? » : voilà les questions auxquelles ont décidé de se confronter les deux artistes.

 

    Ici, les cinq performeurs, issus de la scène mondiale (Japon, République démocratique du Congo, États-Unis, France) sont à la fois danseurs et musiciens, usent chacun de leur corps, de leur voix et d’outils technologiques pour générer du son, des images et des mouvements, comme si la figure du DJ était éclatée entre les cinq interprètes. Mêlés aux spectateurs, ils nous plongent dans un espace qui relève autant du concert que de la danse.

 

    Ula Sickle et Daniela Bershan observent et démontent les mécanismes du pop, isolent ses plus petits dénominateurs communs et poussent ainsi cette texture commune vers l’abstraction et le minimalisme. En s’emparant de la matérialité de ses éléments — de ses attitudes, de ses gestes, des émotions qu’elle génère, de sa rythmique, de ses algorythmes — plus que de ses références immédiates, de ses images et de ses signifiants, Extended Play propose un espace où les tensions et les codes de la culture contemporaine sont à la fois joués et disséqués.

Concept, chorégraphie, musique : Ula Sickle & Daniela Bershan
Création, performance : Popol Amisi, Emma Daniel, Zen Jefferson, Andy Smart, Lynn Rin Suemitsu
App : Black Adopo
Samples, composition : Daniela Bershan
Son : Nicolas Vanstalle
Lumières : Ula Sickle, Elke Verachtert
Costumes, stylisme : Sabrina Seifried
Assistante costumes : Heidi Ehrhart (KVS)
Coach vocal : Didier Likeng
Troisième oeil : Matt M. Hare

Production exécutive : Caravan Production (Bruxelles)
Coproduction : Kunstenfestivaldesarts (Bruxelles),
KVS (Bruxelles), La Villette – Résidences d’artistes 2016 (Paris)

Remerciements : David Helbich, Agnès Gayraud, Jeannot Kumbonyeki Deba, Joel Makabi Tenda, Laure Ferraris, PAF, Margareta Andersen, Jan Goossens, Danny Op de Beeck et l’équipe du KVS, Christophe Slagmuylder et le Kunstenfestivaldesarts

Avec le soutien : des Autorités flamandes et de la Commission Communautaire flamande de la Région de Bruxelles-Capitale et de l’Onda – Office national de diffusion artistique

Parcours de Ula Sickle

Ula Sickle (CA/PL/BE), chorégraphe et performeuse, vit et travaille à Bruxelles (BE).

Artiste transdisciplinaire, elle collabore souvent avec des complices œuvrant dans d'autres domaines, qu'il s'agisse des arts visuels, de la musique contemporaine ou de l'architecture. Alors que son travail prend des formes variées, de l’installation vidéo à la performance live, il est sensiblement influencé par une approche chorégraphique du mouvement et un travail sur la perception et la réception, spécifique à l’art vivant.

 

Sa quête d'une alternative au canon de la danse contemporaine l'a amenée à rencontrer des performeurs qui incarnent d'autres histoires du mouvement : par exemple, dans ses collaborations avec des performeurs de la République démocratique du Congo (Solid Gold, 2010, et Jolie, 2011, Kinshasa Electric, 2014), ou dans son travail avec Marie De Corte, une danseuse autodidacte proche de la soixantaine (Extreme Tension, 2012), ou avec une chanteuse expérimentale (Prelude, 2014). En s'appuyant souvent sur des performeurs puissants, Ula Sickle recherche des formes d'écriture chorégraphique où codes culturels et pouvoirs politiques de la danse populaire se révèlent ; lorsque la musicalité et la matérialité du corps lui-même peuvent prendre une place centrale.

 

La manière dont elle utilise la lumière et le son, non seulement en tant que système de composition mais également en tant qu’élément actif du processus chorégraphique, constitue un aspect récurrent de son travail et occupe une position centrale, notamment dans ses Light Solos (2010-13), créés avec l'artiste sonore Yann Leguay ou Extended Play en collaboration avec l’artiste visuelle Daniela Bershan (DJ Baba Electronica).


Aux Rencontres chorégraphiques :
2011 Jolie
2014 Kinshasa Electric

Parcours de Daniela Bershan

Daniela Bershan alias DJ Baba Electronica (DE/IL) est une artiste visuelle et DJ, qualifiable de vagabonde des médias et sampler audacieuse. Dans son travail, qui va de la sculpture à la performance en passant par l'organisation sociale, la fonction du DJ/producteur s'est depuis longtemps étendue à tous les aspects de sa pratique.

 

Le DJ/producteur sample constamment et est constamment samplé : les contextes sont ritualisés et remixés en de multiples couches de matériel, de pensée, de texte et de son, amenant les chorégraphies et bandes sonores à être ainsi reconnues (dans leurs dimensions technologiques, politiques et sociales). En proposant des formes (afin de rendre tangible leur fonctionnement), elle tente de multiplier et d'élargir des espaces potentiels offerts aux activités et pratiques érotiques et esthétiques, et à la pensée non monotonique.

 

Dans le sillage de ses projets visuels et musicaux, elle a été co-fondatrice et a dirigé FATFORM (NL) et co-organise ELSEWHERE & OTHERWISE au Performing Art Forum (FR).

Ses créations, projets et performances ont été présentés, entre autres, à la 29e Biennale de Sao Paulo (BR), au De Appel Arts Centre (NL), au Frankfurter Kunstverein (DE), au Museum Katharinenhof (DE), au W139 (NL), au Portikus (DE), à la NAS Gallery, Sydney (AU), au Capacete (BR), au Smart Project Space (NL), au Paradiso (NL), au Künstlerhaus, Graz (AT) et à la Triennale de Luxembourg (LUX).