© Benjamin Sommabere
Catalogne, Espagne — Belgique — Hongrie

Albert Quesada & Zoltán Vakulya

OneTwoThreeOneTwo

  • Mercredi 8 juin 2016  • 20h
  • Jeudi 9 juin 2016  • 20h

    La Dynamo de Banlieues Bleues

duo • 45 minutes

 

ENGLISH

 

This is not a flamenco piece. A pair of male dancers use their bodies and their voices to ask, what is flamenco? How does this unwritten language — at once a music and a dance — create such intense, immediate communication? Flamenco is an ancient, but a living form. From the deepest roots of gypsy music to the grand stage productions of today, its power springs from the same fundamental rhythmical sequences: 123 123 12 12 12. The intimacy and audience interaction generates a complex web of meaning, expression and storytelling. OneTwoThreeOneTwo breaks flamenco apart, examining each aspect of its singular magic.

 

    Le chorégraphe Albert Quesada a beaucoup travaillé à partir de grandes figures musicales : Bach et Gould, Leonard Bernstein, Wagner et Ligeti. Il s’empare cette fois du flamenco dont les séquences rythmiques récurrentes — 123 123 12 12 12 — donnent son titre à la pièce.

 

    Il ne s’agit pourtant pas, à proprement parler, d’une pièce de flamenco tant ce qui intéresse Albert Quesada est de démonter et d’interroger cet art très codifié et très vivant, de trouver « comment ce langage non écrit, à la fois musique et danse, crée un sentiment si intense et immédiat ».

 

    OneTwoThreeOneTwo reprend donc les éléments de base de cet art ancestral — rythmiques, vocaux, gestuels — mais joue de leur combinatoire, les isole, les reprend, les interrompt.

 

    Ici, la musique précède la danse, qui advient à son tour en silence avant que les deux ne se donnent à voir et à écouter ensemble. Le carré formé par la scène devient alors cette arène toute proche où deux corps s’élancent, se déroulent et s’enroulent dans le clair-obscur, ralentissent et décomposent le mouvement, varient les vitesses et les intensités ou encore se jaugent et s’adonnent à des duos qui alternent douceur et rapport de force.

 

    Densité des émotions, intensité de la musique et de la danse, puissance d’affirmation, précision et capacité d’envoûtement : sans rien renier de ces qualités-là, Albert Quesada offre une pièce qui conjugue virtuosité et exploration d’une forme au travail.

Conception : Albert Quesada
Chorégraphie, danse : Albert Quesada, Zoltán Vakulya
Création sonore : Albert Quesada
Création lumières : Bert Van Dijck
Musique : Sabicas, Miguel Poveda, Manolo Caracol, Camarón de la Isla
Costumes : Sofie Durnez
Avis musical : Juan Carlos Lérida
Assistants chorégraphie : Petra Söör, Leo Castro

Production : Albert Quesada/ Klein Verzet vzw
Coproduction : Charleroi Danses, CCNR — Centre Chorégraphique National de Rillieux-la-Pape, Vooruit (Gent) dans le cadre du réseau Européen DNA (Departures and Arrivals) co-fondé par le programme Europe Créative et l’Union Européenne
Collaboration: PACT Zollverein (Essen), Kaaitheater (Bruxelles), TAKT — Provinciaal Domein Dommelhof, STUK (Louvain), El Graner (Barcelone), L’animal a l’esquena (Celrà)
Soutiens : SACD, Vlaamse Gemeenschapscommissie, Programme culturel de l’Union Européenne, Koning Boudewijn Stichting


Avec le soutien de l’Institut Ramon Llull

Parcours d'Albert Quesada

Après avoir entamé sa formation de danse à Barcelone, Albert Quesada l’a poursuivie à P.A.R.T.S. (2004-2008) à Bruxelles et à la Hogeschool voor de Kunsten (MTD, 2003-2004) à Amsterdam. Avant cela, il avait étudié la philosophie et l’ingénierie multimédia à l’université de Barcelone. Tout au long de ses études, il a organisé des sessions d’improvisation hebdomadaire à P.A.R.T.S., a enseigné et animé des ateliers dans différents lieux à Bruxelles. En 2005, Albert Quesada a amorcé la pièce Solo on Bach & Glenn (2005-2008), un spectacle qui a évolué et tourné depuis et a ainsi donné naissance au duo Solos Bach & Gould (2010). En ce moment, il tourne aussi aux côtés de Vera Tussing avec Trilogy, trois petites pièces sur des structures musicales, ainsi qu’avec ses dernières créations en date, les spectacles de groupe Ensemble, Slow Sports et Wagner & Ligeti, une exploration de notre compréhension de la musique orchestrale. Depuis juin 2009, Albert Quesada danse aussi avec la compagnie ZOO – Thomas Hauert (Accords, You’ve Changed, In Vivo Danse). Il s’est également produit avec Benjamin Vandewalle.

 

Aux Rencontres chorégraphiques :
2015 Wagner & Ligeti

Parcours de Zoltán Vakulya

Zoltán Vakulya (Budapest, 1986) est diplômé de la Salzburg Experimental Academy of Dance dans le cadre de la bourse Léonard de Vinci. Il étudie la chorégraphie à l’université de danse contemporaine de Budapest de 2006 à 2008 avant de recevoir la bourse Danceweb au Impulstanz Festival en 2011. Il a joué dans plusieurs productions dans différents théâtres entre 2004 et 2006 et a crée avec Daniel Halasi, la pièce Burn after reading it au Merlin International Theater de Budapest. Depuis 2010, il a travaillé avec des chorégraphes tels que David Zambrano, Francesco Scavetta, Benjamin Vandewalle, Maya M. Caroll, Albert Quesada, les artistes visuels Kendell Geers et Karl Van Welden ainsi que le compositeur Joris Blanckaert. Il a également créé la pièce keep on using me avec Marcio Canabarro et le solo PAUSE en collaboration avec Douglas Jung. Il se consacre actuellement à d’autres créations avec Albert Quesada et développe sa propre recherche Geminus.