France/Pays-Bas

Herman Diephuis

Tremor and more

  • Mardi 16 mai 2017  • 19h
  • Mercredi 17 mai 2017  • 19h
  • Jeudi 18 mai 2017  • 19h

    Centre national de la danse

Solo • 30 min [création]

ENGLISH

In October 2016, Herman Diephuis meets Jorge Ferreira, a young Brazilian dancer, during a workshop in Brasilia. For this solo, Herman Diephuis wants to explore Jorge’s capacity of transformation, of metamorphism. He defines Tremor and more as a theatrical abstraction. Using shaking and trembling as a movement principle, repetition and time span as a condition, the piece searches to unable different presences and states to arise, to approach moments of stillness like zooms or close-ups. These moments only appear to erase again as if absorbed by the rhythm and the energy of this dance
ritual close to trance.

Tout a commencé par un workshop au Brésil dans la ville de Brasilia en octobre 2016. Parmi les participants avec lesquels Herman Diephuis travaille se trouve le jeune danseur Jorge Ferreira, 22 ans. Durant cet atelier le chorégraphe est frappé par la rapidité et l’inventivité avec lesquelles Jorge s’approprie les différentes propositions, sa facilité à passer d'un état à un autre et par la justesse avec laquelle il se saisit de l'espace et du temps. Pour lui, cet interprète a la faculté de donner à voir, avec une grande simplicité, les différentes facettes de ce qui le constitue en tant que jeune brésilien métis et de prendre le risque d’aller dans des endroits qu’il n’a pas encore explorés. C’est un danseur qui puise sa force et sa liberté dans sa danse en jouant avec la transformation, en étant à la fois dans la maîtrise et le lâcher prise, le féminin et le masculin, le ridicule et le gracieux, le simple et le complexe.


Pour ce court solo, Herman Diephuis veut explorer cette capacité de transformation, de métamorphose. Il définit Tremor and more comme une abstraction théâtrale qui, à partir du tremblement comme principe de mouvement, de sa répétition et de sa durée, cherche à travailler sur l’apparition de présences et d’états, à frôler des moments d’arrêts qui fonctionnent comme des gros plans et des mises au point. Ces moments surgissent pour s’effacer à nouveau absorbés par le rythme et l’énergie de ce rituel dansé proche de la transe.

CONCEPTION, CHORÉGRAPHIE : Herman Diephuis
EN COLLABORATION AVEC ET INTERPRÉTÉ PAR : Jorge Ferreira
SON : Pierre Boscheron
 

PRODUCTION : association ONNO
COPRODUCTION : Rencontres chorégraphiques internationales
de Seine-Saint-Denis

L’association ONNO est subventionnée par le ministère de la Culture et de la Communication/ DRAC Île-de-France au titre de l’aide à la structuration.

Avec le soutien de l’Ambassade de France au Brésil, de l’Institut français du Brésil et de la Fondation d’entreprise Hermès

Parcours de Herman Diephuis

Herman Diephuis est né en 1962 à Amsterdam. Il a travaillé comme interprète pendant plusieurs années avec de nombreux chorégraphes : Régine Chopinot, Mathilde Monnier, Jean-François Duroure, Philippe Decouflé, François Verret, Jérôme Bel, Xavier Le Roy et Alain Buffard. En 2002, il chorégraphie La C et la F de la F dans le cadre du projet Les Fables à la Fontaine. Il crée sa compagnie en 2004 afin de mettre en œuvre ses propres créations et projets : D’après J.-C. (duo-2004), Dalila et Samson, par exemple (duo-2005), Julie, entre autres (sextuor-2007), Paul est mort ? (trio- 2008), Ciao bella (quinttet-2009), Exécutions (solo-2011), All of me et Let it be me (solos-2012 et 2013), Objet principal du voyage (quatuor-2012) et Let it be all of me, at last (duo-2013). En parallèle, il développe des projets de création avec des amateurs et des propositions spécifiques pour des musées, comme Impressions en mai 2013.

 

Aux Rencontres chorégraphiques :
2004 D’après J.-C.